Devenir Freelance en informatique : les étapes clés

Devenir Freelance en informatique

Pour mieux évoluer dans son domaine ou faire face au manque de postes dans les sociétés ou, mieux encore, pour passer à la formule « indépendant », l’informatique offre des opportunités afin de devenir un Freelance. Seulement, il est plus qu’indispensable de savoir toutes les échelons, toutes les procédures et les éventuelles péripéties qui jalonneraient votre parcours.

Informatique, une branche qui ouvre les portes aux freelances

Devenir un consultant indépendant dans le domaine du digital et du numérique est une opportunité pour pouvoir tracer une carrière tout en étant libre dans ses missions. La formule est adoptée par plusieurs sociétés qui sont à la recherche de prestataires occasionnels pour remplir des missions ponctuelles. Plusieurs spécialités sont alors accessibles quand il s’agit de manier des données, de manipuler des images ou d’intégrer une enseigne dans l’internet, la plateforme qui n’est pas seulement tendance, mais efficace pour se faire connaître et pour mieux communiquer.

Ainsi, on peut choisir la discipline de « développeur » ou « programmeur » ou encore « codeur » qui conçoit un logiciel ou une application adapté aux besoins d’un client, et optimise le design et la performance de ce dispositif. Être « intégrateur » est aussi un moyen d’évoluer en tant qu’indépendant avec, comme mission, celle de faire fonctionner une application. Un « ingénieur système » et un « ingénieur réseau » sont deux techniciens dont le premier s’occupe du serveur et le second veille au bon fonctionnement du réseau de l’entreprise. On peut également citer les webdesigners, les spécialistes en multimédia, les consultants Web analytique, le gestionnaire de base de données, pour ne citer qu’eux, car le domaine de l’informatique est assez vaste actuellement.

Comment devenir un freelance dans ce domaine ?

On sait que travailler dans cette branche se fera sans trop de pression, même si un certain délai est à prévoir. Il est donc essentiel d’avoir plus de flexibilité dans ses missions en définissant soi-même l’échéance de ses prestations tout en travaillant dans une parfaite autonomie. Pour devenir un freelance informatique, la formule « portage salarial » est avantageux. S’intégrer dans une société de portage et y être hébergé en tant que porté salarié permettent d’opérer comme indépendant tout en bénéficiant les avantages d’un salarié classique.

Une société de portage offre alors l’opportunité d’exercer votre domaine en vous laissant le soin de prospecter des clients potentiels, de négocier avec eux, de définir les conditions des missions en déterminant le délai et les modalités de paiement. Mais vous serez « allégé » de toutes les charges administratives et juridiques puisqu’elles incombent à votre société-hébergeur, et vous aurez l’avantage de toucher un salaire mensuel, selon vos chiffres d’affaires. C’est aussi une sorte de transition qui vous permettra de faire le pont entre « être employé » et « devenir autoentrepreneur ».

Des annonces qui « boostent » vos recherches

Très sollicités, ces techniciens de l’informatique doivent disposer des profils requis pour pouvoir trouver des missions sur leur spécialité. Des entreprises-clientes font régulièrement appel à leurs services sans vouloir créer un poste s’occupant de prestations ponctuelles. Ainsi, elles préfèrent orienter leur demande dans le cadre de freelance en spécifiant les missions que le consultant devra remplir. Un marché très florissant, il est plutôt facile de trouver des missions sur codeur.com quand on consulte régulièrement ces sites mettant toujours à jour leurs annonces.

Des entreprises-clientes et des particuliers insèrent ainsi leurs offres dans ces sites et, souvent, leur recherche se dirige vers des freelances qui exercent sans être rattachés à une société quelconque ni à un contrat auprès d’un organisme. Certes, les offres abondent mais il faut savoir gérer son temps, avoir acquis une certaine expérience et ne pas trop se focaliser sur le coût pour être plus compétitif sans toutefois « brader » ses missions.

Author: Fred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *