L’histoire du langage Python

Programmer en langage Python

Comme l’informatique est maintenant la plateforme que particuliers et sociétés utilisent pour stocker des données et les employer régulièrement, Python fait partie de ces langages de programmation qui facilitent le maniement des informations. Le parcours de logiciel est plutôt ardu pour devenir aujourd’hui un des outils les plus performants.

Python, le logiciel des fonctions fastidieuses

On peut dire que ce logiciel est destiné à des tâches simples, mais il permet de rendre moins éprouvantes celles qui sont à répétition. Ainsi, les plus grosses pointures dans le domaine de l’internet comme Google et les institutions de taille comme Nasa et Industrial Light & Magic l’ont adopté, il a également permis d’élaborer des programmes ludiques avec le jeu Vidéo Eve Line. C’est aussi un allié performant dans les opérations d’utilité générale comme la météo sur Internet ou le domaine de cartographie, mais également comme outil de traductions.

Plusieurs entreprises commerciales et sociétés de communication font aussi appel à ce langage pour le traitement d’images et d’édition graphique, d’ailleurs, les logiciels de CAO 3D FreeCAD, Blender et Inkscape l’utilisent comme programme de commande. Les notations musicales sont également accessibles avec « capella » grâce à l’usage de ce langage.

Bientôt 40 ans d’existence

L’aventure de ce langage commence en 1980 quand son créateur, Guido Von Rossum a travaillé dans une équipe de développement de langage de programmation, celle de ABC du Centrum voor Wiskunde en Informatica (CWI) d’Amsterdam, aux Pays-Bas. Sa genèse est alors assimilée à l’élaboration du système d’exploitation Amoeba dont l’accès est considéré difficile. Guido Von Rossum estimait alors qu’il est plus judicieux de conceptualiser un langage de script, plus accessible pour être utilisé comme interpréteur de commande pour Amoeba.

Ce n’est qu’en 1989, pendant les vacances de Noël, que Guido Von Rossum a décidé de concevoir, seul, avec son ordinateur personnel, ce langage qui est devenu incontournable depuis. C’est en suivant sa série télévisée préférée des Monty Python que le déclic lui était venu et il l’a baptisé ainsi. Comme supports, il faisait appel à Modula-3, au langage C et aux outils UNIX. 1991 a été l’année de sacrement du langage pour qu’il puisse être accessible aux autres utilisateurs avec une version publique 0.9.0.

Des versions au fil des années

Python est un langage qui a connu plusieurs versions pour être de plus en plus performant. La version 0.2 assimilée au navigateur HotJava était alors disponible pour un usage public en 1995. Quatre ans plus tard, la version 0.6, celle qui est utilisée comme langage d’enseignement de programmation, a vu le jour. La version 1.6 est celle qui fut la dernière à être conçue au CNRI en 2000.

BeOpen n’a pu connaître qu’une seule version du langage, la version 2.0, puis Python Software Foundation a pris le relais en sortant la version 2.1, issue de la version 1.6.1 et de la version 2.0. S’ensuit ensuite la version 3.0, devenue caduque quand la version 3.1 a pointé son nez.

Author: Fred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *